fbpx
15.04.2024
Actualités

5 pratiques durables pour le BTP

Retour

Dans le BTP, les pratiques traditionnelles ont longtemps dominé au détriment de l'environnement. Face aux défis environnementaux actuels, l'urgence de repenser ces méthodes est devenue évidente. Les pratiques durables dans le BTP ne se limitent donc pas à une responsabilité environnementale. Elle représente également une opportunité stratégique.

 

1. Matériaux éco-responsables

Il existe 3 types matériaux choisis pour leur faible impact environnemental : recyclés, locaux et renouvelables.

 

Matériaux recyclés

Les matériaux recyclés proviennent de la revalorisation de déchets. Leur utilisation réduit la demande en matières premières vierges, diminue les déchets enfouis et minimise l'énergie consommée. Les exemples courants incluent le béton recyclé, l'acier récupéré ou les isolants fabriqués à partir de plastiques recyclés.

 

Matériaux locaux

Les matériaux locaux sont extraits, produits ou fabriqués à proximité du site de construction. Leur utilisation réduit considérablement les émissions de CO2 associées au transport. Cette démarche soutient également l'économie locale.

 

Matériaux renouvelables

Les matériaux renouvelables se régénèrent rapidement et peuvent être cultivés de manière durable. Le bambou, le lin, la laine de mouton ou le chanvre sont des exemples de matériaux qui absorbent le CO2 pendant leur croissance. Ils contribuent à réduire l'empreinte carbone des projets de construction.

 

Ces matériaux présentent plusieurs avantages tant sur le plan environnemental qu'économique. D'un point de vue écologique, ils contribuent à la préservation des ressources naturelles. Ils réduisent aussi la pollution et favorisent la biodiversité. Sur le plan économique, ils engendrent des économies à long terme en termes de coûts opérationnels grâce à une meilleure efficacité énergétique et à la réduction des frais de maintenance.

 

Exemples de projets

Le Centre de découverte du Parc national de New Forest, au Royaume-Uni, illustre parfaitement l'utilisation de matériaux locaux avec sa structure principale en bois provenant des forêts environnantes.

La Tour des Cèdres à Lausanne, en Suisse, est un exemple de bâtiment intégrant des plantes et arbres dans sa façade pour créer des espaces de vie durables.

Le projet de rénovation de l'Îlot Fertile à Paris se distingue par l'emploi de matériaux recyclés, notamment dans la construction de ses façades et de son isolation.

 

2. Gestion des déchets de chantier

Face à l'augmentation des déchets générés par le secteur du BTP, adopter des techniques pour minimiser l'impact environnemental est devenu impératif.

Réduire les déchets dès la source est la première étape vers une gestion éco-responsable. Cette démarche implique de planifier ses achats pour éviter le surplus de matériaux. Il convient aussi d’adopter par la même occasions des méthodes de construction qui génèrent moins de déchets.

Recycler les matériaux permet de transformer les déchets en ressources. Concrètement, les technologies modernes de tri et de recyclage facilitent la séparation et la transformation des matériaux sur site ou à proximité.

Enfin, réutiliser des matériaux conserve non seulement les ressources mais favorise également l'économie circulaire. La réutilisation peut se décliner sous plusieurs formes : de la simple réutilisation de matériaux à la conception modulaire.

 

Techniques et technologies :

Tri sélectif sur site : des conteneurs pour différents types de déchets facilitent le recyclage et la valorisation.

Plateformes de recyclage mobiles : ces installations peuvent être déplacées sur le chantier pour traiter les déchets directement sur place.

Applications et logiciels de gestion des déchets : ils permettent un suivi précis des quantités de déchets produites, recyclées et réutilisées.

 

3. Consommation d'énergie

Les opérations de construction et l'entretien des bâtiments sont souvent sources de consommations élevées d'énergie. Face à cette réalité, optimiser la consommation d'énergie devient une priorité pour réduire l'empreinte écologique du secteur.

 

Solutions pour optimiser la consommation d'énergie

Isolation performante : l'amélioration de l'isolation thermique des bâtiments permet de réduire les besoins en chauffage et en climatisation.

Énergies renouvelables : l'intégration de systèmes basés sur les énergies renouvelables (panneaux solaires photovoltaïques, éoliennes ou pompes à chaleur), permet de couvrir une partie ou la totalité des besoins énergétiques des bâtiments.

Éclairage LED et gestion intelligente de l'énergie : l'adoption d'éclairages LED combinée à des systèmes de gestion intelligente de l'énergie (automatisation du contrôle de l'éclairage, de la ventilation) réduit considérablement la consommation électrique.

Conception bioclimatique : l'orientation des bâtiments, le choix des matériaux et la conception architecturale qui prend en compte les conditions climatiques locales permet d’optimiser l'utilisation de l'énergie naturelle. Cette démarche permet ainsi de réduire les besoins en énergies artificielles.

 

Exemples d'initiatives réussies

Le projet BedZED à Londres, premier grand écoquartier au Royaume-Uni, a mis en œuvre des principes de conception durable : forte isolation, utilisation d'énergies renouvelables et système de récupération des eaux pluviales.

La Tour Elithis à Dijon, en France, est l'un des premiers bâtiments de bureaux au monde à énergie positive qui produit plus d'énergie qu'il n'en consomme grâce à l'intégration de panneaux solaires et une gestion optimisée de l'énergie.

 

4. Technologies vertes

Le Building Information Modeling (BIM), les drones et l'Internet des Objets (IoT) offrent aujourd’hui des moyens efficaces pour réduire l'empreinte écologique des projets de construction.

 

Building Information Modeling (BIM)

Le BIM est une technologie révolutionnaire qui permet de créer des modèles numériques 3D de bâtiments. Grâce à une conception plus précise et la simulation de la performance énergétique avant la construction, le BIM contribue à la durabilité des projets.

 

Drones

L'utilisation de drones dans le BTP permet de réaliser des relevés topographiques précis et des inspections de sites avec une empreinte carbone minimale. Ces appareils volants offrent une vue d'ensemble rapide et précise des chantiers. Ils facilitent la planification et la surveillance des travaux dans le respect des principes de durabilité.

 

Internet des Objets (IoT)

L'IoT connecte des capteurs et des appareils dans le cadre de la construction pour une gestion en temps réel de la consommation d'énergie, des matériaux et des chantiers. Cette connectivité améliore la maintenance prédictive des équipements et optimise l'utilisation des ressources.

 

5. Formation et sensibilisation des équipes

La durabilité dans le BTP ne se limite pas à l'utilisation de technologies vertes ou à la sélection de matériaux éco-responsables. Elle nécessite également un changement de mentalité et une compréhension des enjeux environnementaux.

 

Rôle clé de la formation et de la sensibilisation

La sensibilisation aux principes de durabilité permet aux professionnels du BTP de comprendre l'impact de leurs décisions et actions sur l'environnement. Elle encourage l'adoption de meilleures pratiques dans tous les aspects de leur travail, depuis la conception jusqu'à la réalisation des projets.

 

Initiatives et programmes de formation existants

Des certifications telles que LEED (Leadership in Energy and Environmental Design) ou BREEAM (Building Research Establishment Environmental Assessment Method) proposent des formations sur les meilleures pratiques en matière de construction durable.

De nombreux organismes professionnels et associations du BTP organisent aussi régulièrement des ateliers et séminaires dédiés à la durabilité.

Avec la digitalisation, de plus en plus de ressources éducatives en ligne sont également disponibles pour accéder facilement à des cours et modules sur la durabilité.

 

Impacts positifs de ces démarches

Les professionnels formés sont ainsi capables de concevoir et de réaliser des projets qui répondent mieux aux critères de durabilité. Ils sont souvent plus innovants. Ils cherchent continuellement des solutions pour réduire l'impact environnemental et accroître la compétitivité de l'entreprise sur le marché. Dans un contexte où les attentes en matière d'environnement sont de plus en plus fortes, avoir des équipes formées est un atout majeur.

 

En conclusion, pour les entreprises du BTP, adopter ces pratiques n'est pas seulement un devoir éthique mais également une stratégie intelligente à long terme. En mettant en place ces initiatives, les entreprises améliorent leur performance environnementale, renforcent leur compétitivité et leur image de marque et répondent aux exigences réglementaires de plus en plus strictes. La vision à long terme pour le secteur du BTP est claire : un avenir où chaque projet est conçu, réalisé et géré avec le respect de l'environnement en tête.

 

Ces articles peuvent vous intéresser

cahier des charges btp
27.05.2024
Actualités
Comment rédiger un cahier des charges ?
Un cahier des charges est un document indispensable : attentes, spécifications, exigences... Il garantit la clarté tout au long du projet.
pratiques durables pour le BTP
15.04.2024
Actualités
5 pratiques durables pour le BTP
Les pratiques durables dans le BTP ne se limitent pas à une responsabilité environnementale. C'est également une opportunité stratégique.
gestion des sous-traitants btp
04.03.2024
Actualités
Gestion des sous-traitants sur les chantiers
Sur les chantiers, la bonne gestion des sous-traitants assure la qualité, la sécurité et la rentabilité des travaux.

Restez informé

Retrouvez l’actualité et les bonnes pratiques du BTP dans notre newsletter.

illustration restez informé